Être au clair sur l’antisémitisme

La lutte contre l’antisémitisme bute sur un paradoxe : l’antisémitisme est omniprésent mais les antisémites revendiqués sont marginaux. On observe un phénomène analogue à propos d’autres oppressions systémiques quand de fortes mobilisations ont fini par marquer du sceau de l’infamie des idéologies criminelles. La résolution de ce paradoxe est pourtant immédiate : quand quelqu’un assure…

Traîtres et traîtresses ?

“Arabes de service”, “collabeur”, “harki”, “traître”… La tentation est grande de renvoyer les individus racisés qui travaillent pour les intérêts de la blanchité à un stigmate infamant : celui de la traîtrise. Le grand Malcolm X lui-même parlait bien de “nègres de maison”. Et après tout pourquoi ménager ces gens ? Ils nous insultent et…

Seul.e dans la pièce

Partie 1 [ce texte contient des descriptions détaillées de propos et d’insultes à caractère raciste] En tant que racisé.e, nous avons tout.e.s et tous vécu ce moment de gêne terrible, lorsque des proches, des ami.e.s blanc.he.s oublient qu’on est racisé.e, ou en font une donnée secondaire et négligeable. Souvent, c’est sur le ton de la…

Devenir lesbienne(s)

Dans une société où la contrainte à l’hétérosexualité est si forte, comment devient-on lesbienne ? Quelles sont les conditions sociales et matérielles qui nous le permettent ? Qui nous en empêchent ? Pour les meufs du Seum des queers, ça demande du temps, des rencontres, une communauté, mais pas seulement. Deux témoignages pour commencer à réfléchir à cette…

SEUMaine du 8 mars : Tout proche des femmes de droite

Cette année, au cours d’une formation étalée sur plusieurs mois, je suis amenée à fréquenter régulièrement des femmes de droite, des vraies, des dures, des marcheuses anti-IVG, des militantes homophobes LMPT, des conservatrices en lutte contre les droits de leur propre classe. Si on sait qu’elles existent, ennemies politiques lointaines, sous la forme de comptes…

SEUMaine du 8 mars : se défendre tout le temps

Quand on parle d’autodéfense, et de femmes qui auraient recours à la violence pour se préserver, l’imaginaire collectif et surtout masculin imagine des hordes de paires de nichons agressifs qui iraient frapper tuer ou mutiler les hommes, comme ça pour rien, juste par haine des hommes. C’est déjà présomptueux de penser que si on n’avait…