Colette, le sexage et nous (conclusion et biblio) : analyser ce que le racisme et le sexisme ont à voir l’un avec l’autre pour mieux comprendre

On l’a vu tout au long des publications, l’appropriation des femmes prend plusieurs formes : celles de l’accaparement de leur temps et de corps par le groupe des hommes en sont des composantes. On parle ici du temps de travail (ménager ou auprès des autres) des femmes, des produits de leur corps mais aussi de leur corps en tant qu’objet-support à l’activité sexuelle des hommes, qui opèrent alors une appropriation à la fois individuelle (ma femme) et collective (nos femmes).

Ces éléments, produits par l’auteure en 1977, peuvent être illustrés avec des exemples contemporains de pratiques de l’exercice du pouvoir patriarcal. Parmi ces illustrations, on distingue le travail domestique, bien sûr, le care (entendu donc, comme ensemble d’activités rémunérées en matière de soins à l’autre) mais aussi la question des attaques virulentes contre les droits reproductifs déjà fragiles des femmes. Ces appropriations sont, comme dans le cas du rapport social de races qu’est l’esclavage de plantation, sans limite de temps, d’usage, de durée, d’intensité et extorquées sans contrepartie  aucune.

Si l’auteure ici ne cherche pas à proprement “comparer” les rapports sociaux de sexe et de race, elle parvient brillamment à mettre en lumière les similitudes dans les processus qui les fondent, les légitiment et assurent leur reproduction. Comme elle l’explique, le racisme et le sexisme ont « fondamentalement à voir l’un avec l’autre dans leur structure interne » . Pour comprendre leur fonctionnement, leurs effets, leur persistance, Colette Guillaumin se propose de déconstruire, à l’aide d’observations microsociologiques, l’idée essentialisante et persistante de nature (la nature des racisé-e-s comme celle des sexisé-e-s) : “parler d’une spécificité […] des groupes sociaux, c’est dire d’une façon sophistiquée qu’une « nature » particulière est directement productrice d’une pratique sociale et faire l’impasse sur le rapport social que cette pratique actualise”. Dit plus simplement, aucune appartenance à un groupe social de sexe ou de race ne justifie la soumission des personnes qui y sont assignées par le groupe dominant. La perspective exclusive race/genre permet de saisir à la fois les grands principes similaires de ces rapports sociaux et d’ouvrir une réflexion riche sur la position de celles et ceux qui sont dominés et appropriés à plusieurs titres.

Le Seum a tenté de prolonger les questionnements et la perspective de Guillaumin en faisant appel à des exemples concrets et actuels d’appropriation des groupes dominés (les hommes racisés) et de ceux dominés à plusieurs titres (les femmes racisées, et particulièrement les femmes noires). Il nous semblait en effet important de comprendre en quoi l’analyse produite par Guillaumin permettait de visibiliser les situations des “dominées parmi les dominés” et non de faire disparaître de cette grille de lecture les positions sociales spécifiques de ces groupes, situés à l’intersection de plusieurs rapports de domination.

Ainsi, qu’il s’agisse de l’appropriation du corps-machine-à-produire-du-travail, de celle du temps des dominé.es, des produits de leur corps, de leur corps lui-même en ce qui concerne l’obligation sexuelle, la lecture de Guillaumin ouvre des pistes de réflexion très riches quant à la persistance de ces rapports structurants et l’évolution des formes d’appropriation par lesquelles ils se traduisent. Une autre piste serait d’examiner, à la lumière de la théorie de Colette Guillaumin, le fonctionnement des rapports de classe (tout aussi structurants et persistants)et de les adjoindre à la réflexion sur les similitudes des mécanismes d’appropriation liés à la race et au genre.  L’idée centrale reste évidemment de mettre au jour ces mécanismes, de les identifier, de les comprendre pour mieux les combattre.

Bibliographie

Références dans l’ordre de leur usage dans le texte

Colette GUILLAUMIN. Sexe, race et pratiques du pouvoir : l’idée de nature, 2016 (réédition de textes et d’articles parus entre 1977 et 1993). Extrait en ligne [URL] https://editions-ixe.fr/sites/default/files/livres/fch/sexe_race-pratique_du_pouvoir_et_idee_de_nature-1.pdf

Le Seum collectif. “L’histoire de mon peuple est triste, fuck un commis d’office”, 27 août 2016, en ligne, [URL]

https://leseumcollectif.wordpress.com/2016/08/27/lhistoire-de-mon-peuple-est-triste-fuck-un-commis-doffice/

Mathieu RIGOUSTE. “L’invention de la BAC et le quadrillage sécuritaire des quartiers populaires”, revue Contremps, 29 octobre 2016, en ligne [URL] http://www.contretemps.eu/police-racisme-quartiers-populaires/

Clara CHAMPAGNE, Ariane PAILHE et Anne SOLAZ. “Le temps domestique et parental des hommes et des femmes : quels facteurs d’évolutions en 25 ans ?”, INSEE, 29 octobre 2015, en ligne, [URL] https://www.insee.fr/fr/statistiques/1303232?sommaire=1303240

Guillemette BUISSON et Aude LAPINTE. “Le couple dans tous ses états : non-cohabitation, conjoints de même sexe, Pacs…”, INSEE Première n°1445, 14 février 2013, en ligne, [URL] https://www.insee.fr/fr/statistiques/1281436

Delphine ROY. “Le travail domestique : 60 milliards d’heures en 2010”, INSEE Première n°1423, 22 novembre 2011, en ligne, [URL] https://www.insee.fr/fr/statistiques/2123967#encadre1

Nathalie BLANPAIN. “Garder et faire garder son enfant”, INSEE, 1er mai 2006, en ligne, [URL] https://www.insee.fr/fr/statistiques/1371999?sommaire=1372045

Jeanine FAGNAGNI  et Antoine MATH. “Des assistantes maternelles mieux formées et plus qualifiées. Les parents consentiraient-ils à augmenter la rémunération ?”, septembre 2012, Politiques sociales et familiales, volume 109, Numéro 1  pp. 59-73, en ligne, [URL] http://www.persee.fr/doc/caf_2101-8081_2012_num_109_1_2884

INED. “Méthodes contraceptives pour 100 femmes de 20 à 44 ans”, 2014, en ligne,  [URL] https://www.ined.fr/fr/tout-savoir-population/chiffres/france/avortements-contraception/principale-methode-contraceptive/

Le Parisien. “Nantes : le père se perche dans la grue Titan pour revoir ses enfants, 16 juin 2016, en ligne, [URL] http://www.leparisien.fr/faits-divers/nantes-le-pere-se-perche-dans-la-grue-titan-pour-revoir-ses-enfants-16-06-2016-5890891.php

Françoise VERGES. Le ventre des femmes, 1er mars 2017, extrait en ligne, [URL] http://www.albin-michel.fr/ouvrages/le-ventre-des-femmes-9782226395252

Valérie CG. Résumé de : Les femmes de droite d’Andrea Dworkin, 17 aout 2014, en ligne, [URL] http://www.crepegeorgette.com/2014/08/17/femmes-droite-dworkin/

Laurette CRETIN. “Résidence et pensions alimentaires des enfants de parents séparés”, INSEE, 2015, en ligne, [URL] https://www.insee.fr/fr/statistiques/fichier/2017506/COUFAM15c_D2_Residence.pdf

Maud OLIVIER. Rapport législatif N° 2832 AU NOM DE LA COMMISSION SPÉCIALE CHARGÉE D’EXAMINER LA PROPOSITION DE LOI, MODIFIÉE PAR LE SÉNAT (n° 2690), visant à la lutte contre la traite des êtres humains à des fins d’exploitation sexuelle, contre le proxénétisme et pour l’accompagnement des personnes prostituées, Assemblée Nationale, 3 juin 2015, en ligne, [URL] http://www.assemblee-nationale.fr/14/rapports/r2832.asp

Carole BONNET, Bertrand GARBINTI et Anne SOLAZ. “Les conditions de vie des enfants après le divorce”, INSEE Première N°1536, 4 février 2015, en ligne, [URL] https://www.insee.fr/fr/statistiques/1283568

Nathalie COULEAUD et Claire DECONDE, Mariette SAGOT. “Les structures familiales des immigrés et descendants d’immigrés franciliens reflètent leurs origines”, INSEE analyses IDF n°2, 1er juillet 2014, en ligne, [URL] https://www.insee.fr/fr/statistiques/1285621#tableau-Figure_3

Christelle HAMEL et Muriel MOISY. “Immigrés et descendants d’immigrés face à la santé”, INED, 2013, Document de travail 190, en ligne, [URL] https://www.ined.fr/fichier/s_rubrique/19579/document_travail_2013_190_immigres_sante.fr.pdf

Loretta ROSS. “Comprendre la justice reproductive”, SisterSong Women of Color Reproductive Justice Collective, novembre 2006 (mis à jour en mars 2011), traduction par la Fédération du Québec pour le planning des naissances, en ligne, [URL] http://www.fqpn.qc.ca/actualites/comprendre-la-justice-reproductive/

Mrs Roots. “Maman noire, racialisation de la santé reproductive des femmes noires”, 7 mars 2016, en ligne, [URL] https://mrsroots.fr/2016/03/07/mamannoire-racialisation-de-la-sante-reproductive-des-femmes-noires/

Christine DELPHY  et al. Un troussage de domestique, Editions Syllepse, Aout 2011, en ligne, [URL] https://www.syllepse.net/lng_FR_srub_62_iprod_517-un-troussage-de-domestique.html

LEGIFRANCE. Cour de cassation civile, Chambre civile 1, 28 janvier 2015, 13-27.466, en ligne, [URL] https://www.legifrance.gouv.fr/affichJuriJudi.do?oldAction=rechJuriJudi&idTexte=JURITEXT000030175895&fastReqId=388078154&fastPos=2

Jean-Claude NARDIN. François RENAULT et Serge DAGET : Les Traites négrières en Afrique. In: Revue française d’histoire d’outre-mer, tome 75, n°279, 2e trimestre 1988. pp. 232-233, en ligne, [URL] http://www.persee.fr/doc/outre_0300-9513_1988_num_75_279_2667_t1_0232_0000_3

Dares Analyses. “La répartition des hommes et des femmes par métiers Une baisse de la ségrégation depuis 30 ans”, DARES Analyses n°79, décembre 2013, en ligne, [URL] http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/2013-079.pdf

Marianne DUBOIS. Rapport d’informations N°3920  au nom de la délégation aux droits des femmes et à l’égalité des chances sur le genre et la dépendance, Assemblée Nationale, 9 novembre 2011, en ligne, [URL] http://www.haut-conseil-egalite.gouv.fr/IMG/pdf/Rapport_Dependance_AN-i3920.pdf

Delphine NAUDIER et Eric SORIANO. “Colette Guillaumin. La race, le sexe et les vertus de l’analogie”, Cahiers du genre 2010, n°48, en ligne, [URL] https://www.cairn.info/revue-cahiers-du-genre-2010-1-page-193.htm#re17no17

 

Publicités